Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

balade, musique et réflexion

27 Mai 2018, 21:30pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour tout le monde !!

 

Me voici, installée dans mon canapé, avachie, devant Roland Garros (enfin !!). Ces 15 jours de tennis je les attends chaque année et là je vais pouvoir en profiter sans en profiter mais plus qu’avant (entre deux cartons *clin d’œil*).

Je prends le temps d’écrire ici à défaut d’écrire mon roman… Je vais m’y remettre, je vous le promets autant à vous mes bêtas, qu’à vous lecteurs de mon blog qui attendez sa sortie *sourire*

 

Je suis allée me balader une petite heure cet après-midi. Dire au revoir à « mon lac », dire au revoir à « mes » petits canard (sur la photo ce sont des poules d'eau mais c'est pareil *rire*). Cette balade m’a permis aussi de me recentrer. Voir  ces paysages qui changent à chaque fois m’éblouie à chaque fois et je me rends compte que ces paysages ressemblent à ma vie. Chaque jour je suis différente de la veille et du lendemain. Ce matin, ce midi, j’ai beaucoup pleuré, mais je me suis reprise. Ca arrivera encore, mais je le cacherai, comme toujours, comme avant.

 

Il y a beaucoup de changement dans ma vie ces derniers temps :

Je termine mon boulot mercredi, j’ai une soirée de départ samedi, puis ensuite les cartons…

Mais il y a aussi ces rencontres réelles ou virtuelles qui sont là, présentes.

Cette décision que j’ai prise, qui change ma vie d’une certaine façon, qui me donne envie d’explorer en moi plus profondément. Je ne regrette pas mon choix. Aucunement. Je sais que je vais souffrir, je sais que je vais m’attacher à quelqu’un qui ne voit pas les choses de la même façon, mais jamais je ne regretterai qu’il m’aide à me découvrir moi. Jamais je ne regretterai cette rencontre sans visuel.

Oui, je suis à l’affut du moindre mot, du moindre appel. J’aime passer du temps en « sa présence » comme je pense il apprécie aussi. Je sais que je ne le verrai jamais (parce que je respecte sa décision, même si elle est difficile) et pourtant je ne sais pas me passer de lui. Je ne veux pas que ça s’arrête, pas maintenant, pas prochainement. Je veux apprendre, découvrir…  Je veux que ce soit lui et pas quelqu’un d’autre qui me fasse découvrir cette nouvelle Tinotte.

Oui, j’ai des exigences qui ne seront peut-être pas appréciées mais si je ne les exprime pas ça ne sera jamais su. Et sur mon blog à moi, je peux être moi, la tinotte de base *sourire*

Cet homme, devenu un ami, ce poète qui est doué avec ses mots, qui m’encourage me soutient à sa façon et sans le savoir. Cet ami que j’ai failli perdre… Choubidou tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça *sourire*

Je sais que quoi qu’il arrive je vais changer, évoluer, grandir, mûrir, souffrir, aimer, détester, savourer et je sais que quoi qu’il arrive je serai soutenue par ceux et celles pour qui je compte vraiment.

 

Je voulais aussi vous partager deux musiques dans cet article, deux musiques qui me parlent tellement depuis quelques temps :

  • Amir  «  J’ai cherché ». Ce n’est peut-être pas ce que lui voulait dire dans la chanson, mais moi j’ai cherché et j’ai peut-être trouvé… ce paradis perdu en moi…

https://www.youtube.com/watch?v=kQysGibXphE

 

  • Jean Schultheis « confidence pour confidence »…  Les paroles… rien a changé finalement, toujours la même chose, les hommes disposent et nous, nous sommes leur jouet…

https://www.youtube.com/watch?v=SMJaUB6p3j8

 

Voilà pour cet article, un peu expéditif, un peu bizarre, un peu... moi *sourire*

 

Prenez soin de vous !

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

en position

25 Mai 2018, 06:30am

Publié par tinotte

Pieds à plat, dos droit,

J’attends.

J’attends vos mots, vos paroles.

J’attends vos gestes, vos ordres.

 

Pieds à plat, dos droit,

J’espère.

J’espère cette délivrance d’un seul mot.

J’espère la douceur de l’abandon au plaisir.

 

Pieds à plat, dos droit,

Je vis.

Je vis une expérience intense.

Je vis et j’ai l’impression d’être à ma place.

 

Apprendre, découvrir, explorer, expérimenter mon moi profond.

Voici ce que vous découvrirez avec moi dans cette nouvelle rubrique :

Une autre Tinotte.

 

 

Tout droit réservé

Voir les commentaires

le bazar dans ma tête

23 Mai 2018, 18:35pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour mes tinottiens et tinottiennes !!

Aujourd’hui je suis pleine de questions, pleine de doutes, pleine d’envie et j’avais envie de partager tout ça avec vous.

Il est vrai qu’avec le déménagement qui approche à grand pas (des pas de géants même) j’ai ma tête qui est un peu chamboulée. Mais il n’y a pas que ça.

Je vous l’ai déjà dit, ce choix est le mien, retourner dans mon nord natal, mes racines, ma famille. J’ai choisi, j’assume.

Mais zut de zut je n’avais pas réalisé à quel point je me déchire moi-même le cœur en m’éloignant physiquement de ma chouchoute, son homme et leur merveilleuse princesse, ma nièce de cœur. Je deviens ultra sentimentale et je vous assure que ce n’est drôle pour personne. J’ai autant envie qu’on me laisse seule que de câliner (entendez par là « prendre dans mes bras en câlin amical ») mes amis. Et en trois mois de temps le mot « ami » a pris un sens tout à fait nouveau et vraiment profond. Comme quoi le changement a du bon, même si on se prend quelques claques dans la figure.

 

J’ai réalisé aussi ce départ imminent par un cadeau reçu ce matin. Un cadeau auquel je ne m’attendais  pas et de cette personne aussi (même si je m’entendais bien avec). Une élue de la mairie dont je travail m’a offert ce bracelet (voir photo) et a utilisé ces mots (je vais essayer de vous retranscrire les mots exacts en remplaçant le prénom par Tinotte vous l’aurez deviné) :

« Tinotte, merci pour votre sourire, votre gentillesse, votre écoute. Je vous regretterai sincèrement. Je me permets de garder votre numéro pour rester en contact et j’aimerai beaucoup lire votre livre quand il sera publié. » Et elle m’a fait un mini câlin et un bisou. Et qui a fondu en larmes ? C’est bibi !!

J’ai peur qu’elle soit choquée à la lecture de mon histoire, mais peut-être apprendra-t-elle des choses aussi ?? mdr

Vous allez vous dire que je vous parle de questions, de doutes, d’envies et que je fais de la mélancolie sur mon amie avec qui je resterai en contact car quand le cœur est lié à une personne il l’est pour la vie. Et je vous répondrez que vous avez raison.

 

Je termine le travail dans ma petite mairie après 11 ans de bons et loyaux services (si je ne le dis pas, personne ne le dira pour moi) mercredi prochain aux alentours de midi et après vacances… quelques semaines. Dedans on y inclus le déménagement, une semaine d’installation, une semaine de vacances dans mon ex-Val d’Oise (oui vu que je l’aurai quitté une semaine plus tôt), puis retour une semaine dans mon nord… et après ?? Et en juillet ?? Pour le moment, pas de travail.

Je fais la fanfaronne genre « je m’inquiète pas le moins du monde ! J’vais trouver un job facile » mais en vrai je suis perdue. Je vais faire comment sans boulot ?

En même temps je me dis que je vais pouvoir avancer sur mon livre, profiter de rattraper comme je pourrai le temps perdu avec mes neveux chéris et voir ma grande sœur. Mes parents je vais revivre chez eux quelques temps donc je vais en passer du temps avec eux.

Et là aussi, comment ça va se passer ? Je vis seule depuis officiellement 2 ans mais tant de temps avant aussi. J’ai mes habitudes, mon rythme… J’ai mes amis avec qui je parle par sms mais ceux que j’ai au téléphone et avec qui ça peut durer des heures une fois qu’on s’y met ;) , il y a aussi les mails que je reçois, auxquels je m’applique à répondre, que chaque mot soit à sa place et qu’il ait ton son sens…  même si des choses ont été dites dernièrement, je sens que la cohabitation va être… explosive.

Et si je me trompais ? Si je ne devais pas quitter cette région parisienne ? Si j’ai fait le mauvais choix ?

Est-ce faire un mauvais choix que de retourner près des siens ?

 

J’ai envie d’avancer dans mon livre, qu’il puisse être publié rapidement et en même temps ce jugement des autres qui me terrorise. Oui j’écris pour moi, mais quand on donne aux autres la possibilité de vous critiquer en donnant votre travail à voir, il faut s’attendre au pire. Suis-je prête ? Est-ce que je serai soutenue comme je le souhaiterai ? Est-ce que je serai assez forte ?

 

Et puis il y a cette partie de moi, intérieure que j’effleure, que je voudrai découvrir et approfondir. Ce côté que l’on peut appeler sombre mais qui je pense me ramènerai vers « ma » lumière intérieure. Cette facette de ma personnalité (ça en fait partie je pense), enfouie depuis peut-être toujours ou mise à jour par mes relations passées mais qui ne m’ont pas montrées le bon chemin. Oui, vous devez vous demander de quoi je parle. Pour certaines personnes cette partie de l’article est claire comme de l’eau de roche, pour les autres vous vous douterez sans oser mettre un nom sur « la chose ». Pour le moment je ne la nommerais pas, mais une nouvelle catégorie devrait bientôt faire son apparition sur le blog et elle y sera pour beaucoup consacrée. Pour avancer il faut s’assumer et je commence ce travail sur moi depuis quelques jours, semaines (?) sans le vouloir.

Quand par un mot, un message, une phrase, un mail on t’ouvre les yeux…

Je ne sais pas si cette facette sera en adéquation avec mes croyances, mais je veux voir, toucher du doigt, découvrir.

 

Et j’ai peur. Peur que cela me plaise et que ma vie en soit transformer, modifiée, encore. Si c’est pour le bon je veux mais si c’est pour encore vivre de la souffrance et de la tristesse, je préfère passer mon chemin.

Toujours est-il que ces questions sont là, ces doutes, ces peurs mais à la fois cette envie de savoir, découvrir ou redécouvrir…

 

J’espère que cette fois mon article sera plus clair même si je sais que je vous laisse dans le flou sur une bonne partie.

 

Si vous avez des pistes de travail dans la région lilloise, je suis preneuse de l’info ;)

 

Prenez soin de vous !

 

A bientôt ;) :*

Voir les commentaires

A toi, du fond du coeur

21 Mai 2018, 11:35am

Publié par tinotte

Pour toi… tu te reconnaîtras…

 

A toi que j’ai blessé,

Toi qui n’as rien demandé.

Moi qui ai encore joué de naïveté,

Je t’ai perdu au moins de moitié.

 

Je me battais pour réparer,

Je veux retrouver cette complicité.

Peut-être un jour pourras-tu me pardonner ?

En attendant de patience je m’armerai.

 

Toi avec un pseudo plein de promesses,

Un homme au cœur plein de tendresse.

Nom du Dieu grec et ange de l’amour,

J’aimerai retrouver ce lien entre nous et le garder toujours…

 

Non je ne parle pas d’amour,

Non je ne parle pas de sentiment.

Je parle d’une rencontre virtuelle

Et d’une histoire qui aurait pu être belle.

 

Encore une fois, et chaque jour sache que ces mots sont murmurés et pensés :

Je suis sincèrement désolée…

Je te demande humblement pardon…

 

Bien à toi…

 

Tout droit réservé.

 

J’ai blessé plusieurs personnes de par ma naïveté et peut-être trop grande honnêteté ce weekend.

Une plus que les autres…

bien entendu, j'ai eu une discussion avec chaque personne concernée et j'ai demandé pardon. Je ferai amende honorable le temps nécessaire...

J’ai appris une grande leçon ce weekend et je regretterai peut-être toujours ce moment mais jamais, au grand jamais, d’avoir eu la chance de discuter avec toi.

Je n’en dirai pas plus, jamais, et à personne, mais mon cœur ce matin encore est triste et je voulais te dédier, à toi, ces quelques mots…

 

Voir les commentaires

une réponse... en passant

20 Mai 2018, 20:00pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour,

 

Mes tinottiens et tinottiennes… C’est mignon, non ?? Moi j’aime bien et ça me fait rire alors, à l’unanimité du jury, adopté !!

 

J’ai eu la surprise, très agréable, de recevoir un mail mardi d’une personne qui a eu la curiosité de regarder « leblogdetinotte » et qui m’a laissé « un message en passant » *sourire*

J’ai tout d’abord été intriguée par l’intitulé. Puis j’ai lu le message. J’ai posé mon téléphone quelques instants, puis  je l’ai repris (rapidement) pour relire le message.

Oui, je suis une personne qui se pose 12 milliards de questions à la minute et qui analyse, ou essaye d’analyser, chaque mot, chaque phrase. Je me demande s’il n’y a pas des lignes entre les lignes… Bref, un « masturbage » de cerveau en continue, mais je suis ainsi faite et je pense que jamais je ne changerai… C’est une des raisons pour lesquelles on m’apprécie aussi. Je suis une Tinotte entière, à prendre ou à laisser *sourire*

Cette personne a souligné certains points et je l’en remercie pour cela.

Peu de personnes laissent de message sur mon blog… Little Girl, tu es la seule *sourire* et tes messages me vont toujours droit au cœur. Pour les autres dont j’ai connaissance de la lecture, vous êtes des amies (vous vous reconnaitrez toutes les deux) et donc pour la plupart du temps vous comprenez de quoi je parle.

 

J’ai donc décidé, pour vous remercier l’«inconnu en passant » (joli surnom, vous ne trouvez pas ??) de donner quelques détails supplémentaires, afin d’éclairer votre lanterne et guider vos pas sur le chemin de mon blog…

 

La catégorie dont vous me parlez dans le 1er mail que nous avons échangé me plaît beaucoup. Mais suis-je prête à laisser cette partie de « l’autre Tinotte » à la vue de tous ? Je ne sais pas, pas encore. Cependant, cette idée fait son petit bonhomme de chemin depuis quelques jours maintenant… Je suis curieuse de découvrir ce que je vais pouvoir y mettre moi-même… Une affaire à suivre donc, et que vous suivrez, je l’espère *sourire*

 

Pour les poèmes, je vous éclairerai dans un prochain article en vous dévoilant le « pourquoi du comment » *sourire*

J’avoue que quand j’écris, je ne pense pas forcément que le lecteur ne me connait pas et de ce fait je ne vous mets pas dans le contexte. La chose sera remédiée. Je vous remercie d’avoir souligné ce point.

J’écris souvent sur le vif, l’instant et je ne prends pas le temps d’expliquer la situation. On m’a toujours dit « un poème écrit sur l’instant est plus fort, intense, qu’un poème travaillé et analysé ». Je ne sais pas si c’est vrai, mais pour ma part je suis sur le vif… A méditer donc *clin d’œil*

 

 Actuellement, je ne lis plus trop car, étant en pleine écriture, je ne veux pas être influencée par un style ou encore plagier sans le vouloir un autre auteur. Ce milieu est déjà assez difficile comme cela sans pour avoir en plus de nouveaux auteurs qui viennent piquer les idées…

De ce fait je prends note de vos suggestions pour ma prochaine critique de lecture et croyez-moi, j’aurai une pensée pour vous lors de cette future et lointaine rédaction *rire*

 

Je vous remercie aussi vous, mes lecteurs, inconnus ou connus, pour votre soutien dans l’écriture de mon livre… Vos messages en privé me vont droit au cœur et même si je vous le dis individuellement, je voulais que la blogosphère le sache aussi. Vous êtes gentils avec moi et jamais je ne pourrai assez vous dire à quel point je vous remercie du fond du cœur (oui ma copamie, je sais « arrête de dire merci » *rire*) mais en même temps, je ne dois plus dire merci, je ne dois plus m’excuser… bientôt mon blog ne sera plus que pages blanches *rires*.

 

Cher « inconnu en passant » l’article de précision devrait arriver bientôt. Je vous en informerai personnellement *sourire*

 

Belle fin de dimanche de pentecôte à tous et toutes.

 

Prenez soin de vous !

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

confiante ou pas confiante

8 Mai 2018, 17:00pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour,

 

Comme vous le savez tous, je ne m’en cache pas, j’écris.

J’essaye d’écrire un livre. Un livre qui me tient à cœur, un livre dans lequel je livre une partie de moi et avec lequel j’essaie chaque jour d’avancer et de me pousser vers l’avant.

 

Depuis quelques jours écrire devient difficile. Pas que l’histoire ne me tiens plus à cœur, loin de là, elle me hante, me poursuit, m’habite même tellement parfois que je ne sais plus où se situe l’imaginaire et la réalité… Vous allez me prendre pour une dingue avec ce que je viens de vous révéler… bref, toujours est-il que je ne sais plus si cette histoire je dois la garder pour moi et uniquement pour moi ou la partager.

 

Si je la partage, je sais qu’il va y avoir des critiques, et je sais que je suis moins bonne écrivain que tellement de personnes…  Et en même temps, la garder pour moi serait égoïste depuis le temps que je vous en parle…

Et puis, je pense que je pense tellement à ce livre, ce projet, que j’en parle beaucoup, tout le temps. Je pense que je lasse les gens et que du coup l’enthousiasme de départ est essoufflé…

Je crois que depuis la décision de déménager, ce projet est ce qui me tient le plus à cœur. Je vois tellement de changements autour de moi, de gens qui s’éloignent, d’autres qui entrent dans ma vie, que ce livre est mon ancrage. Il me rassure… Je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire… Je pense que même pour moi ce n’est pas évident de l’expliquer.

En attendant, j’ai peur parce que je sais que des écrits bien meilleurs que le mien sont en projets aussi, que je ne suis pas au top de ma forme et que j’en demande trop.

 

Et puis il y a eu cette phrase « Tinotte (Bon, la personne a employé mon vrai prénom mais là je mets mon pseudo vous vous en doutez lol), il faut que tu aies confiance en toi. Ne te dénigre pas.  Ce que tu fais peu de gens en sont capables (…) Tu écris, tu te livres, tu te confies, tu mets ton âme à nue ».

Je sais que plusieurs personnes me disent depuis plusieurs jours et semaines que je dois avoir confiance en moi… Mais mon passé a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, une personne qui n’a plus aucune confiance en elle, mais qui de temps en temps a des réminiscences de ce qu’elle était avant tout ce « bordel »… Je préfère cette Tinotte qui sait qu’elle peut déplacer des montagnes que celle qui se dit que la petite colline devant elle est tout simplement insurmontable…

 

Alors certes je ne sais toujours pas si ce projet sera bon, s’il sera accueilli comme il se doit, si je me ferai huer ou si cette histoire fera discrètement son entrée mais sera là tout de même… Mais je dois me dire que je ne suis pas plus bête qu’une autre, que si on me laisse tomber je dois relever la tête et continuer d’avancer. J’ai besoin d’aide je le sais mais si je dois avancer et finir seule je le ferai et ça prendra le temps qu’il faut.

 

Vous avez pu remarquer qu’entre le début de l’article et la fin j’ai pris ma décision.

Que ce soit avec vous ou sans, j’irai jusqu’au bout (en espérant ne pas me faire arrêter en plein vol).

Je suis navrée que cet article soit écrit de façon décousue. Il sort tel quel de ma tête… J’avais besoin de mettre par écrit ce que j’ai en moi ces derniers temps.

Je ne veux froisser personne, juste donner un ressenti, un état d’âme… mon état d’âme.

 

Prenez soin de vous !

 

A bientôt : ) :*

 

Voir les commentaires

six mois

5 Mai 2018, 16:35pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour,

 

Aujourd’hui est une date importante pour moi.

Aujourd’hui ça fait 6 mois. 6 mois que j’ai arrêté de fumer. 6 mois que je me bats chaque jours contre moi-même pour ne pas traverser la rue en sortant du boulot pour aller m’acheter un paquet de clopes.

Chaque jour je suis confrontée à voir des fumeurs, à en côtoyer. Il y a des jours, ils peuvent fumer un paquet complet devant moi, me demander de leur tenir leur clope (allumée) pendant qu’ils cherchent un truc ou un machin, ça ne me fait absolument rien. Et il y a des jours où je tuerai juste pour tirer une latte sur la clope de n’importe qui tellement j’en crève d’envie.

 

Depuis plusieurs jours je vous assure que c’est difficile. J’ai repris la cigarette électronique SANS nicotine, juste pour le geste.

Chaque jour (depuis plusieurs jours), je pleure des litres et des litres de larmes.

Est-ce l’arrêt de la cigarette, mon cœur qui a été brisé une fois de plus, la pression du déménagement, la page à tourner au boulot, les ami(e)s qui me tournent le dos, un tout… ? Je ne sais pas, mais là, à l’instant où je vous écris, j’ai envie de fumer. J’ai envie de retrouver cette sensation de tenir une clope entre mes doigts, la voir se consumer, la fumer exhalée de ma bouche, cette fugace sensation de bien être (imaginaire) que cela me procurerait… Je sais que mon cerveau me joue des tours, que je dois résister et me battre…

 

Mais aujourd’hui j’en ai marre de me battre. Marre de me sentir inutile à mes yeux mais aux yeux des autres aussi.  Marre d’être celle de qui on se joue et qui doit toujours sourire et faire semblant. Marre de faire confiance aux gens pour finalement être déçue et être toujours celle qui souffre.

 

Alors oui, ces 6 mois sont une victoire et en même temps une bataille au quotidien.

Je suis fière de moi malgré tout. Ce matin, mes parents m’ont envoyé un sms pour me dire qu’ils sont fiers de moi, que j’ai fait le plus dur et qu’ils m’aiment. Aujourd’hui plus que jamais j’avais besoin de ces mots.

 

Certains peuvent se dire que 6 mois ce n’est rien, certes, c’est petit, mais vous ne savez pas tout ce que j’ai vécu durant ces 6 mois. Ces 6 mois sont pour moi comme une année.

 

Je vous souhaite un bon weekend !

Prenez soin de vous !

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

virtuel et tristesse

4 Mai 2018, 20:05pm

Publié par tinotte

Une profonde tristesse en moi est ancrée depuis quelques jours.

Je sais que je ne devrais pas être dans cet état mais là est la blessure.

Je n’avais rien demandé, juste un conseil, juste un avis.

Et petit à petit il s’est insinué dans ma vie.

 

J’ai voulu lutter, ne pas y croire, ne pas espérer, jamais,

Mais il a trouvé la faille, il a trouvé l’erreur et en a joué.

Aujourd’hui plus que jamais je suis blessée car avec moi

Il n’a jamais fait preuve d’une totale honnêteté.

 

Je n’étais pas amoureuse, même si mon comportement peut le laisser croire,

Non, j’ai juste eu ce besoin de le savoir là et de vouloir mieux le connaître.

Il était devenu comme une drogue, comme un pansement, un apaisement,

Aujourd’hui il est mon cauchemar, ma détresse, tout mon ressentiment.

 

Je ne regrette pas de l’avoir connu, non ça je ne le peux pas,

Je regrette d’avoir cru que peut-être je n’étais pas une distraction.

Je dois me sevrer de lui, de son humour, de sa pseudo présence,

Je dois oublier qu’un jour j’ai pu espérer avoir une miette de lui.

 

Voir les commentaires

bilan de la semaine

29 Avril 2018, 09:15am

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour,

 

J’espère que vous avez passé une bonne semaine.

Pour ma part, une semaine riche en rebondissements en tout genre et pas que des négatifs !!

 

Je ne vais pas vous les citer dans l’ordre parce que je vais les écrire comme ça vient, on est entre nous donc l’ordre importe peu ;)

                                               

  1. J’avance super bien dans l’écriture de mon livre

Je pense à cette histoire H24, elle vit avec moi, évolue avec moi et je me sens tellement bien quand je peux m’installer derrière mon écran et écrire. Sortir cette histoire de ma tête pour la coucher là sur mon écran… et que vous puissiez bientôt la faire vivre dans vos têtes à vous…

Prenez soin de vous.

Après, je suis en totale flip parce que bon, c’est mon bébé, à moi alors ce n’est pas évident de présenter au monde entier ce que l’on a dans la tête et le cœur. Mais sachez que si vous lisez mon histoire, quelque soit votre avis, je serai fière. Fière parce que je l’aurai fait et que j’aurai été au bout et surtout fière parce que moi j’aurai trouvé le plaisir dans cet écrit.

  1. Je sais que je vais éditer et avec qui (normalement)

Ma décision est prise, si la maison d’édition que j’ai choisi veut bien de mon « bébé »  c’est avec elle que je tenterai l’aventure. Je suis déjà totalement dingue de ce projet et je ne vous en dirai pas plus car j’ai promis.

Si cette maison d’édition ne me suit pas, je partirai en autoédition. Une galère, il faut du temps et je n’en aurai peut-être pas, mais dans tous les cas j’éditerai.

 

  1. Je me sens mieux

Dans ma tête. Il y a des hauts et des bas mais les hauts sont quand même vachement plus présents. J’ai su que j’avais été le jouet d’une personne durant quelques jours/semaines et je le gère vachement bien… En même temps, écrire me permet de faire sortir ma rage autrement (et cette personne déguste dans mon histoire, croyez moi…)

  1. Ma bff est une winneuse !!

Elle m’a appelé pour m’annoncer une super bonne nouvelle. Elle avait peur (je crois) que je lui en veuille de ne pas m’avoir parlé de son projet mais pas du tout. Je suis tellement fière d’elle ! SI elle savait !! Si elle savait à quelle point je l’admire avec tout ce qu’elle a vécu, ce qu’elle vit et elle est là, droite dans ses bottes (ses convers), la tête haute et elle avance. Moi je lui tire ma chapka (oui je sais mais la chapka c’est mon nouveau délire) ! Ma chouchoute je sais pas comment te le dire autrement mais tu es une warrior winneuse de maaaalaaaaade !!

  1. Dans environ un mois

Dans un peu plus d’un mois je vais dire au revoir à mon travail, une semaine plus tard au revoir à la région parisienne et le tic tac a commencé. Il raisonne dans ma tête, dans mon corps… Il m’annonce que j’ai pris une décision à assumer pleinement.

J’ai peur. Je n’ai pas honte de le dire. Je suis totalement terrorisée par cette nouvelle vie là devant moi.  Mais je suis impatiente de voir ce qui m’attend, mes projets vont-ils aboutir ? Vais-je devoir tout reprendre à zéro de zéro ?

  1. Rencontre

Il y a aussi cette rencontre de programmée avec ma bêta, cette jeune femme (ba oui, elle a mon âge donc on est jeune… attention je vous vois rire derrière votre écran…) qui chaque jour devient plus une amie. Je suis impatiente de te voir en vrai !! Je suis persuadée qu’on aura pas assez de ce temps qu’on aura prévu pour tout se dire…

D’autres rencontres aussi que j’aimerai faire, des femmes qui sont éparpillées un peu partout en France et qui sont juste adorables et avec la même envie de lecture ou d’écriture que moi. Il y aurait bien eu un auteur aussi mais ce ne sera pas possible et avec regret je l’avoue… mais on ne peut pas forcer les gens… mais je le comprends totalement, donc peut-être un jour au détour d’un salon du livre ou d’une dédicace qui sait ? Seul l’avenir nous le dira.

 

  1. Pour ce point là je n’ai rien à dire mais le 7 c’est mon chiffre alors je voulais mettre un point n°7 … et puis voir si vous avez lu jusqu’au bout hihi

 

Voilà pour cet article… Prenez soin de vous !

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

Réponse à A. Vannoine

19 Avril 2018, 20:10pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour,

 

Aujourd’hui j’ai décidé de répondre via mon blog à Aymeric (article) suite à des questions qu’il a posé via Youtube et Facebook (et parce que je suis sympa je vous mets le lien vers sa vidéo ici).

 

De base, je voulais répondre avec un enregistrement vocal, mais je suis nulle pour ces trucs là et pour le mettre ici ça me paraissait trop compliqué, alors quoi de mieux que mon « arme de prédilections » ??

 

Je ne fais pas ça pour le concours dont il parle à la fin de la vidéo (oui, 11 minutes et 06 secondes, et je suis allée jusqu’au bout… mais ce n’est pas de ma faute, sa voix est juste… bref on s’en fout c’est pas le sujet). Je fais ça parce que finalement, je me dis que ce sont de bonnes questions (eh oui, un homme peut, parfois, avoir de bonnes interrogations/idées, ce n’est pas réservé qu’aux femmes ;p )

Questions existentielles d’un écrivain

En tant qu’auteur, pourriez-vous répondre à ses questions honnêtement ?

  • Désirez-vous être bien et heureux en tant qu’écrivain ?
  • Ecoutez-vous les critiques sur vos ouvrages ?
  • De quoi avez-vous le plus peur ?
  • Que voulez-vous vraiment ?

 

Certes, je suis une auteure pas (encore) publiée mais en bonne voie et je vais répondre le plus sincèrement du monde à ces questions. Pas de triche, juste de l’honnêteté entre vous et moi.

 

  • Désirez-vous être heureux et bien en tant qu’écrivain ?

Le fait est que quand j’écris, je suis heureuse, je me sens bien et je pourrai rester des heures à écrire, tant je me sens dans mon élément. Bien sûr, il y a la frustration de la page blanche, ne pas savoir tourner sa phrase comme on le désire ou ne pas savoir décrire telle ou telle chose, mais c’est tellement bon. Depuis que j’ai pris cette décision de me lancer et d’écrire, je ne souhaite qu’une chose chaque jour du lundi au vendredi : que ma journée se termine pour que je puisse rentrer chez moi et écrire. Retrouver ma bulle, mon cocon. Le weekend j'écris, dès que je le peux. J'avoue qu'au travail, j'ai un cahier près de moi en permanence et dès que je le peux, j'écris...

 

  • Ecoutez-vous les critiques sur vos ouvrages ?

N’ayant pas encore été publiée, je ne les écoutes pas… du coup.

Après, je pars du principe qu’une critique, tant qu’elle est constructive, est bonne à prendre. Je sais qu’il y aura des critiques négatives sur ce que je vais écrire, je sais que je vais me sentir plus minable que je ne le suis (bien que je sois une personne formidable, si si je vous assure, faut juste me connaitre un peu).

Est-ce que je les écouterai, je ne sais pas. J’écris pour moi avant tout. Si ça ne plait pas, c’est dommage mais c’est la vie. On ne peut pas plaire à tout le monde (et j’en sais quelque chose).

 

  • De quoi avez-vous le plus peur ?

Le jugement, l’inconnu, le vide…

Le jugement : je n’ai pas (plus) confiance en moi, de ce fait, je me dis que quoi que je fasse ça n’ira pas… En même temps, je tiens un (bébé) blog et même si je n’ai pas eu de retour négatif (encore) je me suis lancée dans cette aventure (donc je me soigne de cette peur finalement… En même temps après cet article…)

L’inconnu : comme ce mot l’indique… on ne sait pas. On ne sait pas et c’est terrifiant. Et en même temps, chaque seconde qui passe est passée et celle qui arrive est inconnue. Je suis en plein changement de vie et je suis terrifiée… au point que j’en perds le sommeil (mais c’est une aubaine pour mon livre qui a fait un ENORME pas en avant lui)

Le vide : aucun rapport avec le sujet ou si mais bref… passons.

 

  • Que voulez-vous vraiment ?

Ce que je veux vraiment c’est avant tout me faire du bien à moi (et ne détournez pas ma phrase, s’il vous plait), me sentir libre via ce moyen d’expression, me sentir MOI, tout simplement.

Je veux aussi, que toutes les personnes qui me soutiennent dans cette aventure puissent être fières de moi. Pas de ce que j’aurai écrit, mais d’avoir été jusqu’au bout, de ne pas avoir baissé les bras.

 

Et du coup j’en profite pour leur dire merci. Merci parce que je sais que je ne suis pas facile tous les jours avec mes questions, le fait que je ne sois pas sûre de moi et merci parce que même si ce que je fais n’est pas dans votre style, quoi qu’il en soi vous êtes là.

 

Pardon pour ce petit hors-sujet de fin d’article et de réponses.

 

J’espère avoir répondu à vos questions, Monsieur Vannoine, sans trop de hors-sujet.

 

Pour beaucoup, avec les réponses à ces questions je ne serai peut-être jamais une vraie « écrivain » ou je ne serai jamais « bonne » en ce domaine mais moi, personnellement, j’adore ce que je fais et ce que je ressens quand j’écris.

 

Belle soirée tout le monde. Prenez soin de vous.

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>