Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #moi

Bienvenue l'automne

23 Septembre 2018, 17:40pm

Publié par tinotte

Bonjour, bonjour à vous !!

 

Nous sommes en ce premier jour d’automne bien gâtés par le temps. Pour le coup on ne peut pas nier que la saison est bien commencée *sourire*

J’ai terminé la dernière journée d’été en rencontrant deux auteures, dont j’apprécie beaucoup les livres, qui faisaient une séance de dédicace juste à côté de chez moi. Elles ont pris le temps pour saluer chaque personne, discuter un instant et demander nos avis. J’ai craqué et j’ai acheté 4 de leur livres en versions papier (je les ai en ebook)… Heureusement qu’il me restait de l’argent sur mes cartes cadeaux d’anniversaire et de départ de mon travail.

 

Cette semaine j’ai aussi fait du tri dans ma vie. Autant pour mon bien que pour celui des autres personnes concernées.

Je pars du principe que quand tu lance un « appel à l’aide » à une personne qui dit à qui veut l’entendre qu’elle te considère comme une petite sœur et qu’elle te laisse en plan avec tes idées noires, plus sombres que la nuit parce que ça ne la concerne pas elle, elle ne mérite pas de faire partie de ma vie.

Elle ne s’est même pas aperçue encore de mon absence, c’est que je ne devais pas avoir l’importance qu’elle disait me donner… C’est dommage, mais c’est la vie.

Et il y a ces personnes qui s’accrochent, qui ne veulent pas te laisser partir, qui, malgré les silences, malgré la distance, malgré le peu de temps disponible, s’inquiètent pour moi. Veulent de mes nouvelles même si les nouvelles seront en décalées… Je pensais être un passage et finalement je me dis que pas tant que ça… Ca fait plaisir et en même temps j’ai réussi à prendre du recul par rapport à tout ça et je suis en accord avec moi.

 

Et il y a ces messages qui réchauffent le cœur parce qu’on sait qu’ils sont sincères et qu’ils viennent du cœur :

« Tu compte pour moi, tu es une vraie amie et sincèrement je t’adore »

« (moi) Tu as vraiment des personnes bien autour de toi *cœur dans les yeux*

   (elle) Et tu en fais partie, vous êtes mes pépites »

Ce genre de messages ça rebooste un max…

Je sais que j’ai eu un gros passage à vide, et sincèrement je fais de mon mieux pour allez bien.

Ce changement de vie chamboule plus de choses que je ne le pensais dans ma vie et j’ai du mal à gérer, trouver mon équilibre…

 

Toujours est-il que j’avance et que bientôt j’aurai fini l’écriture de mon premier livre *sourire avec toutes mes dents*… (oui, premier parce que trois autres histoires prennent forme dans ma tête)… Il me restera la correction à faire et hop, go pour la maison d’édition, le comité de lecture, les modifications, la couverture, etc…

J’espère que vous m’aiderez pour ma promo et pour me faire de la pub *clin d’œil*

 

Je vous souhaite une belle semaine et à bientôt :*

 

Prenez soin de vous

Voir les commentaires

Sentiments

17 Septembre 2018, 15:15pm

Publié par tinotte

Sentiments

Se coucher le coeur lourd,
S'endormir l'âme triste...
Sentir ce poids chaque jour,
Le sentir à chaque instant.

Ne jamais se sentir à la hauteur,
Amitié, Amour, relations sociales,
Sans cesse un rouage bloque.
Est-ce moi? Est-ce eux?

Se réveiller l'âme lourde,
Se lever le coeur triste...
Porter ce poids chaque instant,
Le traîner chaque jour.

Se sentir bien inutile,
Se trouver bien futile...
Espérer un moment meilleur,
Finalement ne trouver que déception.

Tout droit réservé

Voir les commentaires

Quelle semaine

15 Septembre 2018, 19:35pm

Publié par tinotte

Bonjour tinottiens et tinottiennes !

 

Une semaine qui est passée à la vitesse de l’éclair… Sincèrement je ne me suis pas rendue compte du temps qui est passé autant au travail qu’ « à la maison ».

 

Au travail, je prends mes marques, je propose des idées pour améliorer mon travail auprès de mes collègues. Au début ça a surpris et puis finalement ils ont vite adhéré.

 

Un super compliment que j’ai eu aussi, pendant une discussion avec les collègues le midi, a été « Ca fait seulement deux semaines que tu es avec nous ? Tu t’es tellement bien intégrée qu’on dirait que ça fait plusieurs mois déjà ». Et vous savez quoi ? Même moi j’ai cette impression et je trouve ça super.

J’ai aussi eu une chute de moral, genre un avion à 10 000 mètres, le moral a sauté mais il a pas pris la peine d’enfiler son parachute…

J’ai essayé de donner le change. Ce qui est bien c’est qu’au travail ils ne me connaissent pas vraiment encore donc ils n’ont rien vu, par contre les amis, eux, sans me voir, par simple messages ont compris que quelque chose n’allait pas.

Mais comment expliquer ce qui ne va pas quand vous-même ne savez pas ?

Toujours est-il que j’ai remarqué certaines distances, certains changements. J’ai préféré ne pas trop le dire, l’ébruiter, mais je me mets en retrait et j’observe… Certaines personnes vont me dire que c’est moi, que j’ai changé. Mais je l’ai dit : NOUVELLE vie, NOUVEAU moi. Je vais penser à moi en priorité, me protéger, me préserver.

Je me le dois, pour ma santé, mon moral et mon bien être.

Je sais que je demande beaucoup. Je sais que je suis exigeante. Je sais que je suis (trop) possessive.

Je pense que je suis une personne qui donne beaucoup d’elle-même. Surement trop. Peut-être que c’est pour ça que je me fais avoir sans arrêt, que je suis souvent déçue et que je me prends des murs en pleine tronche… Peut-être que je vis dans un monde de Bisounours, mais quand je vois le monde autour de moi, je préfère retourner dans ma bulle… Au moins, dans cette bulle personne ne peut me faire de mal.

J’ai aussi eu mon éditrice au téléphone et elle a réussi à me rebooster, me redonner ce petit coup de pied aux fesses pour aller au bout. Pour être honnête, il me reste environ trois chapitres à écrire et j’écrirai les trois lettres qui me terrifient le plus ces derniers temps…

Pour me faire penser à autre chose on a même commencé à parler couverture… et je la vois, dans ma tête, comme si je pouvais la toucher du bout des doigts sur le papier glacé de la couverture d’un livre papier fraichement édité… Et je ne suis qu’excitation, petits claquement de mains en sautant sur place d’impatience…

Je sais, « tinotte et ses paradoxes » : terrifiée et impatiente… C’est moi, au quotidien. Je veux tout et son contraire…  Bienvenue dans ma tête, dans mon monde, dans mon univers… *rire*

 

Allez, prenez soin de vous surtout

A bientôt :* : )

Voir les commentaires

Première semaine et les à côtés

8 Septembre 2018, 19:25pm

Publié par tinotte

Bonjour tinottiens et tinottiennes !

 

Alors, cette rentrée ??

Pour ma part elle a été riche… riche en nouveautés, riche en émotions, riche en contrariétés, riche en sentiments… Bon avec tout ça, je suis sûre que vous voulez en savoir plus alors on y va, je vous emmène faire un retour sur ma semaine…

 

Premier jour de mon nouveau travail dans ma « nouvelle » région… On commence par une réunion toute la matinée. Une succession de personnes qui nous parlent chacune de leur domaine mais dont je ne suis pas concernée en tant qu’administrative. Cependant il y a des choses intéressantes qui sont dites et je prends quelques notes.

Je vais travailler pour la fonction publique d’état donc pour le coup ça m’impressionne un peu…

Quand j’arrive au central l’après-midi pour rencontrer les ressources humaines et les « grands » chefs on me dit que je vais pouvoir aller rencontrer rapidement mes nouveaux collègues. Impatiente et à la fois angoissée je me dirige fébrilement vers le poste (de police) dans lequel je vais travailler… Et là un accueil super sympa.

La semaine au travail s’est passée à essayer de m’intégrer à tout ce petit monde… Beaucoup de collègues masculins qui parlent essentiellement de cul (il faut appeler un chat, un chat)… Les collègues féminines se sont débloquées en fin de semaine.

Je ne comprends pas tout ce qu’ils disent non plus vu qu’ils sont dans leurs délires et leurs habitudes mais je sais que ça va le faire. Après tout, je suis revenue pour bosser et faire ma place.

Tenez-vous bien, Tinotte est là !!

Il y a beaucoup de termes à assimiler, une façon de travailler différente de celle que j’ai appliquée pendant 11 ans mais ça ne me fait pas peur. J’ai même émis quelques idées qui sont en train de faire leur petit bonhomme de chemin *sourire*

Au niveau émotions, contrariétés, sentiments, j’ai été servie…

J’ai fait le choix de quitter la région parisienne pour rejoindre ma famille, mes racines, les quelques amies qui me restaient ici. J’ai fait le choix de quitter des personnes qui comptent pour moi autant que ma famille et je me suis demandée plusieurs fois si j’avais bien fait…

Certes il y avait la rentrée pour tout le monde, le travail qui reprend et qui prend beaucoup de temps, mais même un message juste pour dire « je pense à toi » ça prend trop de temps « précieux » à certaines personnes…

Et ces messages qui vous regonflent, vous reboostent, vous montrent que finalement vous existez…. Ces petites vidéos qui me font sourire, rire et pleurer de bonheur…

Et ces amitiés qui sont nées par un commentaire, un remerciement, et voilà… hop une belle amitié… Cette amitié qui prend une jolie place (eh !! B.B… j’attends mon bracelet… ne m’oublie pas… *clin d’œil*)

Ce weekend a commencé difficilement. Entre la fatigue, le manque de ceux que j’aime, l’absence de certaines personnes… j’ai craqué ce qui a provoqué des disputes et des tensions… une nuit quasi blanche…

Ce soir ça a l’air d’aller mieux… J’espère que ça va durer…

 

On prend rendez-vous pour le weekend prochain ?

 

Allez, prenez soin de vous surtout

A bientôt :* : )

 

Voir les commentaires

mois d'août en rp fin et rentrée

2 Septembre 2018, 18:00pm

Publié par tinotte

Bonjour tout le monde !!

 

Ces deux dernières semaines ont été un peu speed du coup je n’ai pas vraiment eu le temps d’écrire. En plus, je n’avais pas internet donc pour me connecter je devais mettre mon téléphone en modem… (mais ça je vous l’ai déjà dit je crois) et je me suis aussi pas mal concentré sur mon livre. J’arrive à la fin. Ensuite il y aura toutes les corrections et enfin le verdict final du comité de lecture de ma maison d’édition (ME)…

 

Au travail, il y a toujours eu ce même rythme, attendre et du coup bons délires avec ma remplaçante. J’ai de la chance que ce soit une nana rigolote et qui ne se prend pas la tête.

Il y a eu aussi des tonnes de péripéties concernant mon nouveau travail, ici dans le nord… Je suis passée par tous les états : euphorie, tristesse, stress, anxiété, soulagement… Finalement, entretien ce mercredi 30 août après-midi avec mes chefs (et y’en a une tripoté). Aller retour Paris-Lille/Lille-Paris sur l’après-midi.

Pour le retour, j’ai mis plus de 2h pour faire 21 kilomètres… En effet, il y avait un accident, mais il y avait surtout des abrutis qui se sont arrêtés et qui sont sortis de leur voiture pour filmer. Je sais qu’on vit dans un monde de fous mais là, ça a dépassé tout ce que je pouvais imaginer !!

Ma chouchoute a eu la gentillesse de m’attendre. Je ne sais pas comment j’aurai fait pour partir de la R.P sans lui faire un bisou. Je sais que je la verrai encore, mais plus de 200km nous séparent… Ca me fait bizarre… [Demain sa princesse fait sa première rentrée scolaire… Je la revois encore à ses 6 mois quand je l’ai prise dans mes bras pour la première fois (oui, avant j’avais trop peur) et qu’elle a généreusement bavé sur mon poignet, ma montre et mon pouce… Je me souviens quand ma chouchoute m’a annoncé cette petite vie qu’elle portait en elle… et là, elle rentre à l’école…. Mais NOOOOOON ce n’est pas possible !!!]

Bref, jeudi et vendredi j’ai été dans le jus… totalement. J’ai appréhendé la route du vendredi soir mais je suis une warrior alors j’ai tout déchiré ! (bon j’ai dormi 10h… ce qui n’était pas arrivé depuis des lustres)

 

Demain, petit loulou entre en CM1 et grand loulou au collège… Franchement, pour moi mes neveux ont toujours 3 ans ce n’est pas possible ! Moi ça me fait bizarre alors je n’ose imaginer pour ma sœur (et ma chouchoute pour sa princesse)…

Je fais aussi ma grande rentrée demain… Nouvelle vie, nouveau départ, nouveau boulot : C’EST PARTI le top départ est lancé !

Angoissée ? Stressée ? Oui, évidement ! Mais je suis aussi impatiente, excitée, enthousiasmée… !! Je vais pouvoir vraiment me reprendre en main, avancer, grandir, mûrir et qui sait ? Peut-être que je vais rencontrer quelqu’un ?? (Bon pour être honnête, je ne cherche pas et en plus ce n’est pas mon but principal mais ce serait sympa, ne crachons pas dans la soupe *clin d’œil*).

 

Je vous souhaite à tous et toutes une belle rentrée (même si certaines personnes ont déjà repris).

 

Prenez soin de vous surtout

A bientôt :* : )

 

Voir les commentaires

10 films

27 Août 2018, 13:25pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour les tinottiens et les tinottiennes,

 

Ma chouchoute m’a « lancé un défi » sur le réseau social qui commence par un « F ».

Ce défi le voici : « 10 jours, 10 films, dans n’importe quel ordre, pas d’explication, une simple photo. Films qui m’ont marqué, qui ont impacté ma vie. Et désigner une personne de mes contacts pour continuer le défi »

Vous comprendrez bien que je ne vais désigner personne… Par contre je comptais donner des explications… le pourquoi du comment, en fait *sourire*

 

1 – Dirty Dancing

Pour les personnes qui me connaissent, je ne pouvais pas ne pas nommer ce film.

Je me souviens comme si c’était hier de la première fois que je l’ai vu. En Normandie, chez mes arrières grands-parents (oui j’ai eu la chance de les connaître), ma sœur, ma cousine, la sœur de ma grand-mère et moi. J’ai tout de suite aimé la musique (je me suis mise à danser direct !!), et l’histoire… j’ai fondu comme une guimauve devant un feu de camp. Oui j’avais 7 ans, oui j’étais jeune, mais je croyais déjà en l’amour et au prince charmant (bon, ça a changé depuis, hein !!)…

La tête de ma mamie quand elle a vue le film… Quand j’y repense j’en pleurerai de rire… Bien sûr il a fallu qu’elle entre au moment où Johny et bébé se roule une pelle d’enfer nu dans un lit… « Mais enfin ! Ce n’est pas un film pour des enfants de 7 ou 10ans !! » (Si, si je ris à en pleurer en vous tapant ces quelques lignes… pardon mamie…)

Bon depuis je l’ai regardé un nombre incalculable de fois… Je le connais par cœur, par cœur…

 

2 – La ligne verte

Ce film je l’ai regardé en 2012 quand l’acteur (qui a aussi joué dans Armageddon) est décédé.

Ma chouchoute me l’a conseillé, m’a prêté le dvd. Tout le monde m’a dit « tu vas pleurer comme une madeleine »… J’ai dit que c’était n’importe quoi… Au risque de passer pour une inculte, je pensais que ce film était un film de guerre et je DETESTE les films sur la guerre, mais bon, pour faire plaisir je me suis dis que j’allais regarder.

Mais ce film est juste… il m’a pris aux tripes, il m’a retourné la tête. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et plus encore (si c’est possible)… J’ai voulu en tuer un de mes propres mains et croyez-moi, la chaise électrique à côté c’est une sinécure à côté de ce qu’il aurait vécu avec moi…

Je ne l’ai vu qu’une fois. J’aimerai le revoir mais pas seule alors comme je n’ai personne pour le visionner avec moi, j’attends *sourire*

 

3 – Adaline

Je vous avez fait un article il y a quelques temps sur ce film, je vous le remets donc ici, il parle pour moi.

 

4 – Pretty woman

Ma maman était dingue de ce film et en vrai, quand je prends un bain et que la chanson de Prince « Kiss » retentie dans mes oreilles, je me la joue à la Julia Roberts dans son bain et j’éclate de rire à chaque fois…

Je le connais par cœur aussi… un classique (pour une nana comme moi)

 

5 – Angles d’attaque

J’ai voulu voir ce film car il s’agissait d’un film avec des acteurs que je connaissais et que j’aimais bien et un film d’action. Ce film parlant d’actes dont nous sommes malheureusement de plus en plus informés : les attentats.

Ce film raconte la même histoire mais de plusieurs points de vues différents et j’ai vraiment aimé la façon dont le film a été tourné, fait et comment on en vient à savoir qui fait quoi, pourquoi et comment. Bien entendu, comme à chaque fois je ne suis pas foutue de trouver le « méchant » mais j’ai beaucoup aimé ce film.

6 – Le jour d’après

Ce film fait parti de mes films chouchou… j’aime le regarder l’été quand il fait 70 degrés dehors et que l’on a chaud de partout, l’hiver enroulée dans un plaid avec un chocolat chaud ou un café long (et sucré !!)…

Ce film est tellement réel… certes pas dans l’année à venir mais voyons comment la nature nous parle, comment les saisons changent et réveillons-nous !!

Ce film a eu un impact sur moi… Faisons en sorte de sauvegarder notre planète… de limiter les dégâts au moins… Quelle terre allons-nous laisser (allez-vous laisser vu que moi je ne vais pas être « concernée » par cette phrase, tout en l’étant) à nos enfants ? Neveux ? Nièces ?

(C’était mon petit moment militant *sourire*)

 

7 – Seul au monde

Que dire de ce film ? Il est long (oui, c’est vrai) mais il est top !!

A chaque fois que je vois « fedex » je pense à Tom Hanks *rires*, les voitures, les avions… une petite pensée pour lui…

Les avions ? J’avais peur avant, j’ai toujours peur maintenant et encore plus… Bref un passage où je ferme les yeux et que je ferai bien comme ma « petite nièce » à me planquer dans les bras de quelqu’un ou sous une couette pour pas voir et ne pas avoir peur…

 

8 – The holiday

Un film de filles, un film d’amour, un film qui me fait rêver.

Moi aussi je voudrai échanger ma maison (que je n’ai pas) avec quelqu’un pour partir chez cette personne et découvrir sa ville, son pays (why not ?) et les autochtones… Envie de vivre cette rencontre… celle qui chamboule la vie, celle qui fait qu’on se sent soit…

Guimauve à souhait : )

 

9 – Shaft

Déjà, deux acteurs que j’aime beaucoup, beaucoup…

La musique de départ… topissime et quand je l’entends croyez-moi elle me fait de l’effet ;)

Une histoire, une action, une intrigue…

Un personnage que j’ai envie de tabasser si fort que même si j’adore l’acteur parfois je ne fais plus la différence entre les deux… (pour vous dire)…

Bref, je suis prise dedans à chaque fois et j’aime ça.

 

10 – Vous avez un message

Un film de gonzesses encore une fois (ça tombe bien, j’en suis une)… « You’ve got a mail » ces petits mots magiques qui font battre le cœur… qui peuvent embellir une journée comme la détruire…

Je ressens tellement ce que Meg Ryan (enfin son personnage) éprouve quand elle voit ces petits mots apparaitre sur son écran…

Moi ça me laisse rêveuse, même si je sais que c’est un film et que de nos jours, dans la réalité vraie (la mienne surtout) ça n’arrive plus/pas (sauf pour certaines personnes que je connais).

 

 

Prenez soin de vous !!

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

Le Manque

26 Août 2018, 12:10pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour les tinottiens et les tinottiennes,

 

Depuis quelques temps je me pose une question… Une seule ? Me demanderez-vous *sourire*.

En effet, je me pose toujours mille questions à la minute (à l’heure ?!) mais celle-ci revient, beaucoup, souvent, trop…

Cette question n’appelle pas vraiment de réponse, elle sera posée à l’univers, au cosmos, à vos cœur si cela vous en dit (pour les personnes qui en ont un, bien entendu)… Après, si le cœur vous en dit (il est toujours là celui-là), libre à vous de me répondre… ou pas *clin d’œil*

 

Ma question concerne le manque, le Manque avec un grand « M », celui qui vous prend au ventre, vous coupe le souffle, crée cette douleur lancinante en vous… Vous voyez de quoi je parle ?

 

Non parce que, soyons honnête (ça c’est primordial !!), le manque je le ressens souvent (pour ma part)… Il faut dire que je me donne à 100% dans ce que j’entreprends (au cas où vous ne l’auriez pas encore deviné *sourire*) et de ce fait, je suis souvent avec ce manque, là au fond de moi…

 

Tout est venu d’un panneau que j’ai vu sur facebook (pour ne pas le nommer) et même si je n’avais pas vraiment fait attention la première fois depuis quelques temps cela me travaille.

Il y a bien sûr plusieurs manques, celui de la perte d’une personne. Ce manque qui ne pourra jamais être comblé, ce vide qui est là, ce trou béant dans la poitrine, l’âme et la vie… Mais je ne parle pas de celui-là… Celui-là on le ressent tôt ou tard, par la force des choses et de la vie…

 

Pour ma part, je sais qui me manque et quand et pourquoi. Dans ces cas là, je prends les devants et j’appelle, ou fais un message et, si je peux, je vais voir la personne en question, mais parfois j’ai cette sensation que moi (oui, je suis égoïste, j’assume), je ne manque pas… Alors je prends sur moi parfois et je ne prends pas de nouvelle pour voir combien de temps ça va durer…. (Je fais le test actuellement avec une personne que j’apprécie beaucoup et je peux vous dire que le résultat n’est pas glorieux...).

 

Attention, je sais que le quotidien, le travail, la vie de famille/de couple (quand on en a une), ça prend du temps et ça préoccupe, je ne dis pas le contraire, mais du coup on met de côté des personnes qui sont importantes.

Parfois, des personnes me manquent tellement que j’en perds le sommeil (oui, je cogite trop, je sais), je me sens comme vide à l’intérieur… 

J’ai aussi parfois e sentiment étrange : je parle avec une personne mais je ne la sens pas avec moi, du coup elle me manque… Ca vous est déjà arrivé ?? C’est trop chelou comme sensation (oui je sais, on ne dit plus ça, ça fait ringard… mais c’est mon blog à moi…)

Je sais qu’à partir du 3 septembre, je vais être moins présente pendant quelques temps, le temps de prendre mon nouveau rythme de travail, me faire à mon nouveau job, mais ca n’empêchera pas de penser à ces personnes qui comptent pour moi. Je sais que je n’aurai qu’une envie, à la moindre occasion/possibilite, ce sera d’envoyer un petit message pour prendre des nouvelles, me rapprocher, combler ce manque …

*sourire* certaines personnes seront soulagées de ne plus recevoir autant de messages qu’aujourd’hui mais au fond de moi, j’espère quand même que je manquerai, qu’on aura envie de savoir, qu’on s’intéressera… Tinotte l’égoïste de retour…

Je ne poserai donc pas la question de façon directe car vous l’avez deviné, elle est là, présente tout au long de cet article, mais comme vous connaissez l’opinion que j’ai de moi-même, je me pose forcément cette question sur le manque *clin d’œil*.

 

Prenez soin de vous et de ceux que vous aimez !!

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

ce bijou et son pourquoi

25 Août 2018, 14:35pm

Publié par tinotte

Bonjour tout le monde !!

 

Aujourd’hui je voulais vous parler d’un bijou que j’affectionne particulièrement. Il a une signification pour moi et je ne l’ai pas choisi par hasard.

A savoir que chaque bijou que je porte à une importance : un cadeau par une personne qui m’est chère ou un coup de folie que j’ai pu avoir, un coup de cœur ou que sais-je encore ? *rire*

 

Mais celui-là, je l’ai minutieusement cherché.

Allez, je vous raconte… parce que c’est vous *clin d’œil*

 

Comme vous le savez, une catégorie de mon blog s’intitule « une autre Tinotte », une partie de moi que je découvre chaque jour un peu plus même si elle a toujours été là. Je l’assume plus, même si ce n’est pas forcément comme je l’aurai souhaité… Bref, là n’est pas la question.

Je voulais assumer, affirmer, confirmer cette autre facette de moi par quelque chose mais je ne savais pas quoi au départ, puis j’ai vu, dans un magasin des chaînes de chevilles… et j’ai flashé. Quand j’étais petite (il n’y a pas si longtemps donc *sourire*) je voulais en mettre mais je n’avais jamais franchi le pas. Là je me suis dit que c’était vraiment le bon moment.

J’ai cherché, hésité, fouillé puis trouvé… une babiole, autant être clair, je voulais d’abord savoir si je pourrai m’habituer.

Quand je l’ai mise, j’ai pensé à lui et du coup ça a causé des dégâts « dans ma tête » parce que la raison était mauvaise. Comme si je m’étais enchainée… Bien entendu je ne l’ai jamais dis à personne (jusqu’à aujourd’hui) mais ce n’était pas bon.

Un jour, je ne crois pas au hasard, quand il m’a parlé d’une façon qui m’a blessé et qu’en plus je savais que la communication serait difficile pendant quelques temps, quand j’ai quitté la pièce dans laquelle j’étais, la chaine est tombée… pas cassée mais elle s’est détachée, je ne sais pas comment expliquer. Sur le coup ça m’a fait bizarre puis je me suis dit que ça me laissé une autre chance, une autre façon de voir les choses. Je l’ai remise mais plus en pensant à la même chose que la première fois. A force de la porter tout le temps, la chaine se décolorait et je voulais quelque chose qui tienne la route.

D’autant que quand je ne l’ai pas sur moi (piscine par exemple, pour ne pas la perdre) je me sens comme… nue… ne cherchez pas à comprendre, je crois que je suis un peu dingue dans ma tête *sourire*

Depuis je cherche LA chaîne de cheville qui pourrait me correspondre, me plaire, me satisfaire et répondre à ce que je cherche vraiment.

Et puis, je l’ai trouvé il y a deux semaines… cette chaîne double. Exactement ce que je voulais. Parfaite.

Il m’aura fallu deux semaines pour l’avoir entre mes mains mais je n’étais que joie et bonheur hier en début de soirée quand je l’ai eu. Je crois que les deux vendeuses (pas très douées entre nous) n’ont jamais vu personne avec un sourire aussi grand sur la figure pour l’obtention de ce genre de bijou *rire*

 

Pour parfaire cette follitude qui est la mienne (oui, le mot n’existe pas mais vous m’avez comprise depuis le temps) quand je l’ai passée autour de ma cheville, je tremblais, je souriais et je me suis dit « toi tu sais, Tinotte et l’autre Tinotte ne sont qu’une mais tu peux les dissocier l’une de l’autre » voilà ce que cela signifie aussi… Je m'assume comme je suis de plus en plus et ça fait du bien, même si parfois ça me fait un peu peur... *sourire*

Je voulais juste vous faire partager ce petit bonheur qui est le mien depuis hier soir…

 

Prenez soin de vous surtout

A bientôt :* : )

 

bijouterie Marc Orian

Voir les commentaires

août en rp - 2ème semaine

19 Août 2018, 14:45pm

Publié par tinotte

Bonjour, Bonjour mes tinottiens :)

 

Voici un résumé de ma semaine n°2… Un peu tristounette, je préfère vous prévenir…

 

Lundi 13 août :

Une journée assez morne au travail, peu de courrier, peu d’administrés, bref, j’ai avancé dans la lecture du livre d’une amie et le début est prometteur (en même temps, la femme est merveilleuse alors l’auteure, je vous laisse imaginer).

Rentrer le soir et se rendre compte qu’on est passé au dernier plan pour certaines personnes…

Pleurer, beaucoup, trop, se sentir stupide.

 

Mardi 14 août :

J’ai fait une nuit quasi blanche.

Le 14 août, chaque année depuis 5 ans, je ne dors plus. Je devrais pourtant, le temps devrait effacer mais rien y fait… Je revis cette journée dans ma tête, dans mon cœur…

Ma collègue (qui est en fait ma remplaçante) et moi avons cru devenir folles tant le manque de travail était présent…

Le soir je suis allée au resto avec une amie (pour fêter mon anniversaire… encore *sourire*) dans un nouveau petit restaurant que nous voulions tester et franchement on a passé une bonne soirée et le repas était plus que copieux et le rosé… trooooooop bon *rire*

Mercredi 15 août :

Aujourd’hui j’ai trainé. Aucune motivation, aucune envie… Tout le monde profitait de son jour férié, en famille, entr’amis, avec sa moitié, dans son jardin, sur sa terrasse, un bateau, en balade, à la piscine…

Le soir apéro de dernière minute chez mes copines/ voisines et leurs amoureux qui étaient rentrés de vacances « entre hommes » et ils m’ont servi à boire tellement de fois que je suis contente de ne pas avoir pris ma voiture pour aller chez eux… (je fais toujours attention et tente de rencontrer modération mais apparemment elle se ne pointe jamais quand je suis invitée *rire*… humour pourri oui, je sais)

A peine rentrée, débarbouillée, la tête posée sur l’oreiller et il n’y avait plus personne…

 

Jeudi 16 août :

Tu es là tranquille au boulot, à attendre le travail… Tu as presque fini de lire les 727 pages du livre de ton amie, tu en garde un peu pour le retour à la maison, et grand bien te fasse quand tu découvres que tu as été prise pour une truffe (même si on te dit le contraire) et punaise tu as du mal à le digérer (même si tu sais que ta réaction est excessive).

Ce que j’ai pleuré (en rentrant chez moi)… je n’ai pas su manger, je n’ai pas pu parler à ma sœur, pas pu parler à ma sœur de cœur non plus… à personne.

La honte de moi-même je pense et le dégoût de moi…

J’ai fini le livre et après avoir fait mon « compte-rendu » à mon amie, je suis allée me coucher… 21h avec les poules et j’assume.

 

Vendredi 17 août :

J’ai passé une nuit quasi blanche (dormi 3h) et franchement avec tout ce que j’ai pleuré la veille je ne sais pas comment ça se fait.

Mon cerveau a cogité toute la nuit… Pourquoi ? Comment ? Y a-t-il… ?

Je me suis levée en me sentant comme vide à l’intérieur, triste et profondément blessée…

Et franchement sans aucun motif. Je me suis mise en colère pour quelque chose qui ne le nécessitait pas et je me sens terriblement mal. J’espère juste que mon humeur d’hier n’aura pas tout cassé.

Apparemment non et si vous saviez comme j’en suis soulagée…

Malgré tout subsiste un sentiment étrange… Je ne sais pas ce que c’est mais je n’aime pas… (de la jalousie ??!! Non, je ne pense pas, je n’espère pas en tout cas !)

Punaise !! Même pour moi ce n’est pas clair ! Alors vous, lecteurs,  je ne sais pas si vous comprendrez un mot de mon charabia…

 

Et puis il y a ces messages qui vous réchauffent aussi… qui ne le disent pas clairement mais « je manque » et bordel de sa maman ça fait du bien de l’entendre/lire/savoir…

Ce soir apéro chez les copines/voisines (oui encore… je ne reste que un mois hein…)  et quand j’arrive, le petit de ma « logeuse/amie/voisine » dit « Oh ! Elle est là… MA Tinotte »… 4 ans et déjà possessif *rire* ça promet !!

J’ai passé la moitié de la soirée à m’occuper de lui et à jouer aux petites voitures (en jupe et faire du quatre pattes ce n’est pas pratique *rire*), on a dansé, il m’a « joué » la sérénade au synthé, m’a donné à manger mon dessert (explosion de rire par tout le monde).

Au moment de partir se coucher il m’a déchiré le cœur avec ses « je veux pas partir sans toi »… Petit loulou… 

 

Samedi 18 août :

Le matin, j’ai eu ma sœur au téléphone, 2h (un petit appel vite fait bien fait en résumé *sourire*) a qui j’ai tout raconté… effectivement, je suis un peu partie en cacahuète  dans mes émotions mais bon « rien de grave ».

Le midi, je vais chez ma voisine (l’autre est partie en vacances avec son amoureux et le mien du coup… *sourire*) pour finir les restes de la veille… et un bon midi avec des rires et des mises en boite sur le fait que le petit a craqué sur moi *rire*

L’après-midi impossible de faire une petite sieste tant le cerveau tournait à plein régime…

Le soir, repas chez ma chouchoute, ma grande sœur de cœur, ma meilleure amie (nommer la comme vous voudrez en fait) et sa family et une pure soirée.  Ce que j’aime ces soirées à parler librement de tout et de rien, être moi-même et savoir que je ne serai pas jugée, comme elle le sait avec moi.

Ils m’ont encore bichonné comme  « une princesse »…Et ma chouchoute m'a refaite de la mouuuuuusse au chooooocooooolaaaaat <3 <3 

Voilà le résumé de ma semaine. Ultra pas clair mais en même temps cette semaine je l’ai vécu dans le brouillard autant en souvenirs qu’en sentiments…  Mais bon, je suis comme je suis et quand on le sait et qu’on me connait on ne se formalise même plus de tout ça…

En résumé de chez résumé j'ai été dans cet état là (je trouve que ça résume assez bien):

Une chose à retenir tout de même : je dois bosser sur la confiance en moi parce qu’à un moment ça va m’exploser à la tronche tout ça et j’ai pas envie…

 

La suite au prochain épisode…ou pas  ;)

 

Prenez soin de vous !!

 

A bientôt : ) :*

Voir les commentaires

Cinq ans

14 Août 2018, 08:00am

Publié par tinotte

Cinq ans

 

Cinq ans qu’elle est partie,

Entourée de tous ses amis,

Sans faire aucun bruit…

 

Pourtant dans ma tête raisonne encore

Ces mots « mamie est partie »,

Ce bourdonnement dans ma tête, mon corps.

 

Cinq ans et pourtant chaque jour j’ai envie de l’appeler,

J’ai envie de la serrer contre moi et me blottir contre elle,

Envie de lui dire « je t’aime », « merci » et « ne pars pas ».

 

Aujourd’hui à ces mots je rajoute ceux-ci

« Tu me manque », « pardonne-moi  d’être si faible »

Cinq ans aujourd’hui que ma mamie est partie.

 

Tout droit réservé.

 

Ce texte est pour cette merveilleuse femme qui m’a en partie élevée, cette femme qui m’a aimé d’un amour inconditionnel (ainsi que ma grande sœur), elle m’a écouté rire, chanter, crier, pleurer, elle a écouté mes histoires sans queue ni tête, mes premières peines de cœur (mon dieu si elle savait aujourd’hui… elle se dirait « ce n’est pas ma petite fille !! »*sourire*), elle a écouté mes fausses notes à la clarinette mais à chaque fois, dans ses yeux il y avait tout l’amour du monde.

Peut-être aurez-vous envie de vous moquer, de vous dire qu’à 35 ans on ne doit plus penser ainsi…

Moi, à 35 ans, ma mamie me manque chaque jour, chaque instant. A 35 ans je pense (parfois) avec mon âme d’enfant.

Une façon à moi de lui rendre (un tout petit) hommage.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>