Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2 semaines et complètement à la masse

19 Novembre 2017, 22:16pm

Publié par tinotte

Bonjour, bonjour !!

Aujourd’hui cela fait 2 semaines que j’ai arrêté de fumer ! Deux semaines, ça passe super vite et en même temps c’est super long…

La première semaine ça a été vraiment facile, trop peut-être, mais cette deuxième semaine a été un calvaire.

Un vrai calvaire. Comme je l’ai dit mercredi, je passe par des émotions compliquées mais là je crois que vendredi ça a été le pompon, la cerise sur le gâteau, je suis une cocotte minute don le couvercle va sauter d’une minute à l’autre…

Le pire c’est que je me prends des réflexions comme quoi je fais du mauvais esprit alors que de toute la journée je me suis prise un mur de silence ou limite de mépris…

 

Je suis perdue… 

Je suis démotivée pour aller travailler, j’adore ce que je fais, mais au travail on ne me donne pas envie de me donner à fond, on ne me donne pas envie d’y aller et de sourire…

 

Je suis entourée de personnes qui me soutiennent et qui m’aiment, je le sais.

Je sais que ces personnes veulent m’aider et m’encourager.

J’apprécie les « Aller !! Tu es à 15jours !! Une journée de plus et tu battras mon record un jour » de mon père ; les « Tu déchires !! » de ma chouchoute ; les «Félicitations ma chérie » de ma maman, mais quand ma maman me dit « Prends sur toi, et si tes collègues te font la misère ce n’est pas grave ça doit te passer au-dessus » eh bien là je ne peux pas… je ne peux plus pour être honnête… Je crois que le fait d’arrêter de fumer enlève aussi les barrières que j’avais installées autour de moi et que là tout s’effondre comme un château de cartes…

 

J’ai passé une bonne partie de ma journée à pleurer, à me dire que finalement :

  •  je ne suis pas si forte que ça, que je ne sais que me plaindre,
  • que je ne suis peu-têtre pas faite pour mon boulot,
  • que mes amis ne méritent pas quelqu’un comme moi dans leur vie,
  • que si je n’ai pas d’amoureux ce n’est pas étonnant vu la loque humaine que je suis depuis quelques temps…

(et plein d’autres choses encore mais si je liste tout on est encore là demain ;)  )

 

Je ne pleure pas sur mon sort, attention, j’ai choisi d’arrêter de fumer mais je ne savais pas que l’on passait par tout ça. En même temps vu comment je galère, il est hors de question que je reprenne la cigarette car après quand je voudrais arrêter à nouveau ce sera pire… mais, et oui, il y a un mais, j’ai pris la cigarette électronique à zéro nicotine car je suis faible, et que je devenais trop désagréable avec tout le monde. Je ne me supportais plus et avant que l’on me haïsse j’ai préféré prendre ce substitut et pour ça je ne me félicite pas

 

Un article à la fois positif et à la fois négatif… et j’en suis désolée.

 

De plus, je me demande si je ne devrai pas chercher du boulot dans mon domaine ailleurs…

Est-ce qu’au bout de 10 ans au même endroit je ne devrai pas aller voir d’autres horizons, même si je sais que l’herbe ne sera pas plus verte que là où je suis déjà ??

Est-ce que je dois changer de métier carrément ?

Est-ce que je dois rester dans la région ou partir ?

Plein de questions qui pour le moment restent sans réponse…

 

Je n’ai pas avancé dans mon roman ce weekend, mais je lis deux livres en même temps… Un qui va faire l’objet d’un article dès que j’aurai fini de le lire… Pour l’autre ça devra attendre quelques temps mais une chose est sur l’article sur ce deuxième livre en cours de lecture va être un article qui va me tenir fort à cœur !!

Je vous laisse d’ailleurs pour poursuivre un peu ma lecture : )

 

A bientôt pour un article plus positif (je le souhaite de tout mon cœur !!)

:* :*

Commenter cet article

Margot De Bortoli 24/11/2017 09:54

Courage ma belle!

pour la cigarette électronique, tu n'as pas à avoir honte, tant que c'est sans nicotine, où est le problème? Si ça te permet de décompresser, juste avec le geste de fumer: fonce!
Chaque personne a ses propres techniques, une de mes amies tenait une cigarette éteinte dans sa main en soirée, et parfois la portait à sa bouche juste pour le côté "rassurant" de ce geste qu'elle avait fait pendant des années!

Et pour les autres, autant je suis de l'avis de ta maman, autant j'ai bien envie de te dire:
Envoie les chier. Méchamment.

Sans déconner, déjà que c'est assez compliqué d'arrêter de fumer, "on ne va pas se laisser emmerder par des cons" (c'est entre guillemets car c'est une citation d'un de mes médecins que j'ai toujours adoré).

Et non, tu es forte, tu as pris une décision dure, longue et fastidieuse, tu te remets en question, et ça ce n'est pas un signe de faiblesse bien au contraire!
pour t'expliquer, un jour j'ai dit à mon médecin que je ne savais pas si j'étais une bonne maman, et il m'a répondu que si je me posais la question c'est que j'en étais une.

en gros: si tu sais te remettre en question, te centraliser, examiner les options qui s'offrent à toi; c'est que tu as assez de recul pour grandir, changer et t'améliorer sans vivre dans le déni.

Alors je ne sais pas si c'est super clair (parce que moi aussi je m'y perds en fait... la fille méga logique dans sa propre tête!), mais en gros: ce que tu vis est normal et même bénéfique.

C'est en sortant de sa zone de confort et en se "détruisant" qu'on se reconstruit! ;-)

tinotte 24/11/2017 21:24

Merci Margot. Merci pour ce commentaire qui me rassure.
Je me remets très souvent en question. Là je sais que j'ai besoin d'avancer, de faire des choix et que je vais surement y laisser quelques plumes mais pour avoir un meilleur nid ensuite.
Je vais prendre un tournant dans ma vie...je le sens. Je vais me reconstruire et me battre pour y arriver :)